Traou Mad lance une nouvelle ligne de belles boîtes garnies de Traou Mad et de Galettes de Pont-Aven, arborant les œuvres de Georges Fourrier - de son vrai nom.

Pour fêter cela, nous vous offrons 5€ pour 20 € d'achat de ces belles boites, en vente sur le site : www.traoumad.fr/fr/39-boites-geo-fourrier !

Une occasion idéale pour vous présenter ce Lyonnais aux multiples talents, devenu un authentique peintre breton.

Né à la toute fin du siècle des lumières, il voit sa jeunesse gâchée par une grave pneumonie qui le cloue au lit trois années durant. Sa fibre artistique naissante s’étoffe alors au contact d’A. Keller et de P.A. Isaac. Et si Georges Fourrier entre à l'école nationale supérieure des arts décoratifs de Paris dans le but avoué d’avoir un métier qui le fasse vivre de son pinceau, il a déjà déterminé son nom d’artiste… et rencontré la Bretagne. À l’instar des Méheut, Simon ou Lemordant qu’il côtoie à cette époque, Géo Fourrier est tombé fou amoureux du pays bigouden. Il s’y installera en se mariant en 1928 et ne le quittera qu’en rendant l’âme, en 1966.

Difficile de trouver un artiste plus complet que Géo Fourrier. Bien sûr il peint, mais aussi il grave sur bois, dessine, illustre des livres, photographie, produit des cartes postales, des pastels, crée des menus, des pochoirs, des faïences et réalise des décors. Et dans un autre registre, il est membre de la société de géographie, professeur de dessin, rédacteur et même éditeur en créant sa propres maison d’édition, en 1950 : « Les éditions d'art Georges Géo Fourrier ».

Talent précoce et reconnu, Géo Fourrier devient sociétaire du salon des artistes français dès1924. En 1927, la société coloniale des artistes français le charge de missions au Maroc, puis quelques années plus tard à Brazzaville. Les œuvres de cette période lui vaudront de prestigieuses récompenses. Mais au quotidien, c’est en Bretagne qu’il exprime son art, en collaborant avec les faïenceries Henriot, en créant des cartes postales, en illustrant pour un livre l'évolution de la coiffe bigoudène, et tant d’autres.

L’acuité du regard, la justesse du trait, si particulier, la variété des œuvres de Géo Fourrier en font un témoin capital de la vie bretonne au début du XXème siècle. Alliant une précision d’ethnologue à une sensibilité d’artiste, Géo Fourrier nous met au contact de paysages, personnages et scènes de vie qui rendent presque palpable l’âme du Pays Bigouden.

Vérifiez par vous-même !
http://geo-fourrier.skyrock.com/
www.asia-editeur.com/geo-fourrier-estampes/la-bretagne.html