Le Conquet ©29N-Le-Bout-du-Monde-Finistère-Nord

Nous entamons en ce mois de juillet une nouvelle série qui nous mènera jusqu'à la fin de l'année : une découverte du Finistère - le département de Traou Mad - à travers 6 visites incontournables. En cette période chaude et ensoleillée, rien de tel qu'un petit tour sur la côte, où souffle un petit vent rafraîchissant, et plus précisément dans les petits ports pittoresques finistériens.

Ils ont noms Camaret sur mer, Le Conquet, Landerneau, Locquirec, Daoulas, Lanildut, Porspolder, Sainte Marine, Audierne, Carantec  ou encore Doëlan… Tous bretons et marqués à juste titre du label "pittoresque", ces petits ports sont adorables, discrets, pleins de charme et de surprenantes curiosités.

Ce cachet inimitable leur a presque tous valu un passage au 13h de TF1. Locquirec quant à lui a été immortalisé sur grand écran par le film "L’hôtel de la plage" et le petit port de Doëlan a adopté sans réserve le sympathique Doc Martin campé par Thierry Lhermitte et dont l’aventure bretonne se situait chez eux.


Certains ont une célébrité intrinsèque. Qui peut prétendre n’avoir jamais entendu parler du Conquet ? Ce port crabier de Poulconq, au nord de la Pointe Saint-Mathieu eut à soutenir maints sièges de la part des Anglais… De nos jours, la flottille de pêche a diversifié ses activités mais le tourteau demeure le symbole de ce "port du bout du monde".

Camaret n’est heureusement pas connu que dans les chansons paillardes. Peintres et écrivains marquent un certain goût pour la villégiature dans ce port. Escale du Pura Vida (défense et protection des océans) et du Tour de Bretagne à la voile en solo, sans chrono ni record, le port de Camaret-sur-Mer s’enorgueillit aussi de la "Belle Etoile". Cette réplique d'un langoustier camarétois sillonne la mer d'Iroise en vivante tradition maritime.

Landerneau, dont le nom évoque une population cancanière, est une étonnante ville-pont. La  navigation maritime remontait l'estuaire de l'Élorn jusqu’à cette ville de fond de ria et ses habitants si doués pour les charivaris. Le pont de Rohan bâti sur le fleuve côtier pour passer de Léon en Cornouaille ou vice-versa, est ainsi le cœur de ce petit port. Au sens propre … car maisons, commerces et même prison ou chapelle sont juchés sur pilotis !

Entre Manche et Atlantique - dont elle marque le partage des eaux - la commune de Porspoder accueille une curiosité maritime : le port du Mazou. Un des deux derniers représentants en France d'un mode de mouillage très particulier qui remonte au Moyen-Age. Une petite trentaine de troncs d'arbres de 8 à 10 mètres de hauteur sont plantés dans le sable marin, avec leurs racines, des pierres consolident et la base de chaque arbre. L'ensemble constitue une petite forêt de mâts qui traverse les siècles et où s'amarrent les embarcations.


Port du Mazou

Et, le saviez-vous ? Le soubassement (environ 100 tonnes) de l'obélisque de Louksor, érigé en 1836, sur la place de la Concorde à Paris, provient des carrières de granit de Lanildut. Lanildut qui est aussi, avec la moitié de la production nationale d’algues déchargées sur ses quais chaque année, le premier port goémonier d'Europe.

Partout se retrouvent, parfois intimement mêlées, l’histoire et les légendes. Ainsi Carantec dans la baie de Morlaix, est sous la protection du château du Taureau, une île-forteresse bâtie en 1542 pour défendre l'entrée de la Rivière des invasions anglaises.


Le Chateau du Taureau dans la rade de Morlaix

À Daoulas, vous découvrirez la légende des « sept saints ».

À Plougastel étaient nés des septuplés que leur mère abandonna sur une barque au gré des flots. En plusieurs lieux la barque accosta et reçut un accueil différent. Apparemment peu enclins à l’adoption, les habitants de Daoulas furent gratifié d’une lourde prédiction : « Brest croîtra, Daoulas décherra ; quand vous construirez une maison il en tombera trois ».

Mais l’histoire et la légende s’écrivent tous les jours dans ces villages, car ils sont avant tout vivants. Vous entendrez parler de la réputation de sauvetage en mer de Carantec, des élections municipales musclées à Sainte Marine (même si cela remonte à 1924), du malheureux Biger qui se vit dresser procès-verbal pour chasse en temps prohibé alors qu’il avait 'pêché" un sanglier en train de se noyer, de navires corsaires coulés, de cachalots échoués, de la belle époque où l’on fabriquait thoniers et langoustiers …

Écoutez, sur fond de ressac et de rires de mouettes
, admirez ces coquettes maisons bretonnes dans ces magnifiques sites naturels, imaginez le passé, les tempêtes, et tombez sous le charme de ces ports réellement "pittoresques".


Carantec, auteur Thesupermat