On annonce une marée du siècle ce 21 mars et nous serons nombreux à nous déplacer vers les côtes pour assister à l’événement. Mais concrètement, que va-t-il se passer ?

 


De Calais à Biarritz, tout le littoral français sera concerné par la première grande marée de notre siècle. Avec ses 1100 kilomètres de côte de Cancale à Pornic, la Bretagne se trouve même en première loge pour observer ce phénomène naturel.

 

Le phénomène des marées : comment ça marche ?

 

Si les océans de la terre connaissent des marées, c’est à cause du soleil et surtout, de la lune. Newton l’a en partie expliqué, mais ce qu’il faut retenir, c’est que la lune attire la masse d’eau des océans. Comme elle attire également la terre, le niveau de la mer s’élève de chaque côté de notre planète et on obtient deux marées hautes et deux marées basses pour chaque rotation de 24 h. Ce phénomène est également amplifié ou diminué par les différentes positions du soleil.

 

Le marnage, c’est à dire la différence de hauteur mesurée entre les niveaux d’une pleine mer et de la basse mer qui suit, est évidemment très faible en Méditerranée tandis qu’il est très important entre Saint-Malo et Granville et décroit en descendant le long de la côte Atlantique. Ce marnage correspond à un coefficient de marée : plus le coefficient est fort, plus la mer montera haut et descendra bas.

 

Une marée du siècle… Vraiment ?

 

Le 21 mars, ce coefficient de marée atteindra 119 sur une échelle qui varie de 20 à 120 en France. Le dernier épisode de cette amplitude a eu lieu en 1997, car les « marées du siècle » se reproduisent en réalité tous les 18 ans. Vous ne le savez peut-être pas, mais on utilise aussi le nom de marée de vive-eau quand le coefficient est important et à l’inverse, on parle de « morte-eau » quand il est très bas. Ainsi, le 28 mars le coefficient de marée sera de… 36 !

 

Lorsque vous vous déplacerez sur la côte pour admirer ce phénomène naturel, rappelez-vous les consignes de prudence de base, notamment si vous êtes accompagné d’enfant ou si vous comptez profiter de l’occasion pour la pêche à pied. Privilégiez des endroits que vous connaissez bien et fixez-vous un planning. Si vous prenez les précautions adéquates, pas d’inquiétude, ce type de marée n’est pas dangereux avec des conditions météorologiques normales.

 

Si vous n’appréciez pas les embruns, les chaines de télévision et notamment France 3 vont relayer des images de cette journée exceptionnelle. Dans tous les cas, prévoyez de remplir vos poches de galettes de Pont-Aven pour profiter du spectacle… en évitant les petits creux !