La Bretagne, terre de tempêtes ?

Vous n’avez pas pu manquer l’info ni les superbes photos qui accompagnaient souvent les gros titres : nos côtes bretonnes ont récemment été à nouveau balayées par le vent.

 

Nous vous avions déjà parlé des grandes marées, un phénomène extraordinaire mais… prévisible. Quand les tempêtes choisissent de caler leur emploi du temps sur celui de ces fameuses marées, mieux vaut se mettre à l’abri !

C’est quoi une tempête ?

Techniquement, c’est un phénomène météorologique et plus précisément, une dépression atmosphérique qui crée des vents supérieurs à 90 km/h. Soit un vent de force 10 sur la fameuse échelle de Beaufort.

N’en déplaise aux esprits critiques, les évolutions de la technologie et du traitement des données permettent aujourd’hui de prévoir plus finement ce type de phénomènes. Le principal intérêt ? Pouvoir diffuser les fameuses cartes de vigilance et surtout, conseiller les habitants d’une région en fonction de cette carte. Inutile d’aller braver les éléments envers et contre tout ! 

Chaque tempête, chaque grande marée provoque son lot d’incidents plus ou moins graves. Certains ne sont dus qu’à l’imprudence, et logiquement, ne devraient plus arriver aujourd’hui.

En Bretagne, la tempête de 1987 

On vous parlait de vigilance, c’était une des leçons apprises suites à la tempête de 1987, année durant laquelle la Bretagne (mais aussi le Cotentin et la Grande-Bretagne) fut touchée par une tempête exceptionnelle.

Dans cette catastrophe, la Bretagne a bénéficié de deux chances : d’abord le coefficient de marée était faible, sans quoi les dégâts auraient pu être encore plus importants. Quand on sait que les vagues ont atteint 16m à Ouessant

Ensuite la tempête s’est déroulée pendant la nuit, ce qui a sans doute évité des pertes humaines supplémentaires. Les forêts bretonnes n’ont quant à elles pas été épargnées par la nuit, la tempête en a détruit le 1/4.

Des années plus tard, cet épisode reste très présent dans la mémoire des Bretons ! 

Pont-Aven : tous au musée !

À Pont-Aven, durant le week-end de Pâques, on ne parlait pas cloches et œufs en chocolat, mais patrimoine culturel et peinture. Et pour cause, le célèbre musée de la ville ouvrait à nouveau ses portes, après de longs mois à se refaire une beauté… 3 ans exactement !

 

Comme la culture et la gourmandise font plutôt bon ménage, la Biscuiterie Traou Mad® est officiellement associée au musée de Pont-Aven depuis 2007. Nous comptons bien poursuivre cette belle aventure !

Le musée de Pont-Aven en 3 dates 

En 1953, sont fêtés les 50 ans de la mort de Gauguin avec une rétrospective, marquée par le prêt de La belle Angèle par le Musée du Louvre. 

En 1985,le premier Musée de Pont-Aven est offiiellement inauguré.

En 2013, le Musée ferme ses portes, les travaux commencent.

Un Musée plus grand, plus ouvert

Son objectif est de faire connaître la vie artistique de Pont-Aven depuis les années 1860 et l’établissement d’une première colonie d’artistes américains, jusqu’à la peinture bretonne du milieu du XXe siècle. 

Les motivations des peintres à venir travailler à Pont-Aven étaient en effet nombreuses : la lumière, les paysages, les habitants en costumes traditionnels… Pont-Aven est un atelier à ciel ouvert. Son originalité réside dans le fait qu’il y règne une liberté de penser et d’agir. Son atmosphère est unique et ses motifs pittoresques. 

Créé sans collection, le Musée rassemble aujourd’hui plus de 4 500 œuvres et documents d’archives. La collection actuelle est essentiellement consacrée aux artistes de l’école de Pont-Aven mais présente aussi des artistes héritiers du style initié par Paul Gauguin et ses amis.

Pour jeter un œil aux expositions de 2016, nous vous invitons à vous balader sur le nouveau site web du musée, vous y trouverez de quoi vous mettre en appétit ainsi que toutes les informations pratiques.

Un partenariat naturel avec Traou Mad®

Nous sommes aux côtés du musée de Pont-Aven depuis de nombreuses années. Vous le saviez peut-être puisque ce lien est plutôt évident si on regarde d’un peu plus près les boîtes de nos célèbres Galettes et Palets de Pont-Aven®. Nous partageons un attachement commun au patrimoine culturel breton et c’est tout naturellement que nous avons envie de franchir une nouvelle étape à l’occasion de cette réouverture.

Pendant toute l’année 2016, vous pourrez donc retrouver à Pont-Aven une œuvre de Paul Gauguin acquise par Traou Mad® en 2013 et prêtée au Musée à l’occasion de sa réouverture. Une étude de personnages réalisée sur ses célèbres carnets de voyage, que nous sommes très heureux de partager avec vous. 

Vous l’aurez compris, vous devez absolument ajouter Pont-Aven à votre liste de destinations 2016 ! Vous en profiterez pour faire vos réserves de Palets et de Galettes de Pont-Aven® dans notre boutique Traou Mad®?

La Chandeleur, le rendez-vous gourmand à la bretonne

La Chandeleur, c’est tous les ans à la même date : 40 jours à partir de Noël, qui nous amènent au 2 février. À l’origine, cette fête des chandelles marquait le moment où les jours rallongent de manière sensible, nous faisant à nouveau profiter de la lumière. Et ça fait du bien !

 
 

Pour fêter le (presque) retour des beaux jours, difficile d’imaginer meilleur qu’une crêpe ! Mais rien ne vous empêche de proposer également des Galettes de Pont-Aven et des Traou Mad aux gourmands. Vous savez qu’on recommande d’en avoir toujours en réserve…

Au programme : du soleil et des crêpes 

De fête païenne la Chandeleur est devenue fête chrétienne il y a environ 1500 ans. Des processions aux chandelles étaient alors organisées chaque 2 janvier pour fêter la présentation de Jésus au temple.

Côté cuisine, un mythe lointain recommandait de faire des crêpes ce jour là pour porter bonheur au blé, mais aussi pour utiliser les restes de farine au moment où les semis d’hiver commençaient.

Connaissez-vous la tradition qui consiste à faire sauter les crêpes de la main droite en tenant une pièce dans la gauche ? Si vous faites sauter correctement vos crêpes dans la poêle, vous devriez avoir une année 2016 très prospère ! 

Ailleurs dans le monde

Au Mexique, on déguste des Tamales le 2 février : ces petits chaussons farcis et cuits à la vapeur auraient plus de 5000 ans. A l’origine plat de voyage, ils étaient parfaits pour accompagner les soldats dans leurs déplacements.

Aux États-Unis, le 2 février est connu comme le jour où l’on observe la sortie de la marmotte, comme dans le film « Un jour sans fin ». En fonction de sa réaction, on sait si la météo hivernale va se poursuivre ou non. Comme le dit le proverbe, « À la Chandeleur l’hiver se meurt ou prend vigueur ».

En Bretagne, le matin du 16 décembre dernier, on enregistrait 13,7 degrés à Brest et 14,4 degrés à Saint-Brieuc. On verra ce que la Chandeleur nous annonce pour la météo de février !

Dans tous les cas, on n’oublie pas de faire des crêpes ! Classiques ou originales, les recettes sont nombreuses. Un seul mot d’ordre : faites-vous plaisir !

- page 1 de 19