portraits amateurs de Traou Mad

Fil des billets - Fil des commentaires

Portrait d’une amatrice de Traou Mad : Elise Le Pallabre

Originaire de Bretagne, vivant toujours en Bretagne à Plouhinec, Élise Le Pallabre nous dit pourquoi elle aime les biscuits Traou Mad. Créatrice de cosmétiques innovants et bretons, aux fortes valeurs éthiques et environnementales, elle apprécie particulièrement notre gamme de biscuits bio.

Traou Mad… qu’est-ce que cela évoque pour vous ?
Traou Mad, c’est un chouette souvenir des visites chez mes grands-parents. Ils avaient toujours un biscuit breton à offrir avec le café quand ils recevaient quelqu'un ! C’est aussi pour moi une valeur sûre à proposer à mes amis étrangers ou venant d’autres régions ayant également une forte identité culturelle, comme l’Auvergne, la Corse ou l’Alsace. Chacun aime montrer son savoir-faire…

Parmi les biscuits Traou Mad, quels sont vos préférés ?
Les biscuits bio bien sûr ! Ils me permettent de concilier le goût de ma région et ma conviction forte pour le bio. La Bretagne aurait à mon sens tout à gagner à valoriser ses produits du terroir en bio. Le bio c’est l’avenir, la conscience d’une terre généreuse et l’envie de la partager encore longtemps.

Selon vous, qu’est-ce qui fait la différence entre les biscuits de Traou Mad et ceux d’une autre marque ?
Je suis sensible à l'attention particulière portée aux ingrédients : du lait entier, de la farine d’épeautre, du beurre de baratte, pas de conservateurs chimiques… Je trouve que la saveur est réussie et en même temps je suis tranquillisée sur la simplicité et l’authenticité des compositions.

La Bretagne, pour vous...
Je suis bretonne 100 % beurre salé. J’ai grandi entre Locminé et Quistinic, je mangeais du beurre et des œufs de ferme, du lait frais grâce à mes grands-parents agriculteurs. Mes papilles ont le souvenir de saveurs vraies et faites avec amour…
En parallèle je perçois aujourd’hui de multiples innovations ici et là en Bretagne, des entrepreneurs dynamiques, des initiatives engagées pour valoriser le savoir-faire breton. Au final, ce qui me plaît en Bretagne, c’est l’alliance très réussie de la tradition, du terroir, de la nature, avec les idées neuves, l’audace et la technicité du travail bien fait pour que la Bretagne soit un modèle de réussite et développement durable.

Merci Élise pour votre témoignage !

Portrait d’une amatrice de Traou Mad : Miranda Joubioux

Miranda Joubioux est traductrice, gérante de sa propre société ART4U à Sarzeau, non loin du Golfe du Morbihan. Irlandaise, installée en Bretagne depuis bientôt 24 ans, elle a adopté les Traou Mad !!!

Traou Mad… qu’est-ce que cela évoque pour vous ?
Hmmm… pour moi, les Traou Mad, c'est LA Bretagne, le beurre salé, et aussi partager de succulents petits gâteaux entre amis ! Non, non, je ne suis pas gourmande ;-)

Parmi les biscuits de Traou Mad, quels sont vos préférés ?
Alors sans hésitation, les galettes de Pont Aven !! J'aime leur goût traditionnel. Pour moi, parmi tous les biscuits semblables que l'on trouve en magasin, ce sont les meilleurs ! J'adore les déguster avec mon thé, à n'importe quel moment de la journée…

Selon vous, qu’est-ce qui fait la différence entre les biscuits de Traou Mad et ceux d’une autre marque ?
Je dirais le goût et la texture. Cette recette traditionnelle et inimitable

La Bretagne… qu'est-ce que cela évoque pour vous ?
Je connais son histoire, ses coutumes, et même un peu de sa langue. Son peuple est fier et travailleur, je l'adore ! J'aime aussi les paysages qui me rappellent l'Irlande, le caractère des gens, la musique, le climat et bien d'autres choses encore…

Merci Miranda !

Portrait d’une amatrice de Traou Mad : Séverine Cadet

Séverine Cadet vit en Bretagne près de Vannes, où elle exerce le merveilleux métier de coach en Mieux-Être. Elle offre ses prestations en face à face, mais aussi par Skype pour les personnes éloignées. Elle nous dit pourquoi elle aime la Bretagne et ses petits secrets d'utilisation de nos biscuits bretons.

Traou Mad… qu’est-ce que cela évoque pour vous ?
Je vis en Bretagne, mais je ne parle pas breton. Traou Mad : un nom court et dynamique, c’est comme de manger un peu d’une histoire, un peu du trésor d’une culture qui sait perdurer.

Parmi la gamme des biscuits Traou Mad, quels sont vos préférés ?
J’adore les crêpes dentelle, que j’effrite
, juste avant de les servir, sur mes truffes fabriquées avec de la purée d’amandes. C’est un délice relié aux fêtes de fin d’année.

Le reste du temps, j’utilise les galettes pour fabriquer mes cheesecakes et mes verrines à la mousse de mascarpone au cacao et morceaux de fruits de saison. Mes beaux-parents sont aussi grands fans de cette recette. Mettre une note de local dans ma cuisine, c’est me relier à de lointaines racines familiales. Un paquet de biscuits bretons dans ma valise et je peux emmener
en Bretagne tous ceux que je rencontre, le temps d’une dégustation conviviale.

Selon vous, qu’est-ce qui fait la différence entre les biscuits de Traou Mad et ceux d’une autre marque ?
Quand je regarde la composition des galettes, je vois de vrais ingrédients… et du beurre salé !! La différence, c’est aussi pour moi une gamme en version bio.

Qu’aimez-vous de la Bretagne ?
J’ai des origines bretonnes dans mon arbre généalogique, mais très éloignées. J’y ai passé plusieurs fois des vacances dans mon enfance. Souvenirs de beignets aux pommes comme jamais j'en ai mangé ailleurs et bien sûr de crêpes beurre sucre et de galettes de sarrasin ! J’ai eu un véritable coup de cœur pour Belle-Île-en-Mer à l’adolescence, où j'ai passé plusieurs étés dans la joie et la créativité.

J’aime la variété des paysages qu’offre la Bretagne, ses îles magnifiques, ses forêts un peu mystérieuses, riches de légendes qui font voyager à travers les temps. J’aime ces lieux offerts ou parfois cachés, à découvrir comme des trésors. Et puis… j’aime les hortensias. C’est le meilleur endroit pour les trouver aussi épanouis !

- page 2 de 6 -