portraits amateurs de Traou Mad

Fil des billets - Fil des commentaires

Traou Mad présente... Cuisine de tous les jours

Pour ce dernier billet de l'été, Traou Mad vous propose de faire connaissance avec Chris qui blogue sur Cuisine de tous les jours depuis 2010.

Breizhblogueuse convaincue, elle propose sur son site web ses recettes créatives, ses coups de cœur "produits", et ses bonnes adresses bretonnes.



Bonjour Christelle ! On fait les présentations pour nos lecteurs ? 

Bonjour, je suis donc Christelle aka Chris sur le net. J'ai créé mon blog Cuisine de tous les jours, il y a maintenant 5 ans. Ma motivation était et reste encore aujourd'hui le vœu de partager avec d'autres personnes des recettes simples, faciles et réalisables en 30 minutes cuisson comprise.

Au fil du temps, j'aime partager également mes découvertes, mes balades, des produits ou des services... Bretonne, quadragénaire et cuisinière d'une tribu de goûteurs chéris (mon mari et mes 2 fils agés de 11 ans et 15 ans), j'aime aussi mettre un peu de « sauce bretonne » dans mes recettes... Origines obliges ! Alors on trouve volontiers chez moi du beurre salé, du quatre quarts, des fraises de Plougastel ou de l'andouille de Guémené... 

La gastronomie bretonne, ça t’évoque quoi ?

Elle est d'abord synonyme de produits de qualité et pleins de saveurs... Je citerais les fruits de mer et les poissons, les gourmandises sucrées au beurre salé, les légumes tels que le choux fleur ou l'artichaut, le cidre... 

Mais ce n'est qu'une partie de ce que la Bretagne offre comme « trésors » culinaires.La tradition est présente dans notre gastronomie qui offre aussi beaucoup de modernité car elle est  régulièrement revisitée par des chefs, des marques... et les blogueuses !

Et au quotidien, tu cuisines « breton » ?

J'utilise davantage de beurre salé que d'huile d'olive... ça compte ça, non ? 

Plus sérieusement, les produits classiques de la « cuisine ménagère » sont présents chez moi mais je privilégie les fruits et légumes de saison et autant que possible les circuits de distribution court et les produits locaux. Donc, on consomme et cuisine souvent « breton », chez moi !

Si on te confie une boîte de Traou Mad, tu en fais quoi ?

Je commence par en manger quelques uns en les trempant dans mon café au lait  (une vieille manie, un toc, une addiction...) puis comme nous sommes encore à la belle saison, je prépare des verrines en faisant des trifles avec un peu de caramel, une petite crème  à la vanille et des fruits de saison légèrement compotés. Simple mais efficace !

Tu nous confies ta recette fétiche pour cette été ?

Oulalala, une seule recette... Allez, c'est trop difficile, je déroge et je propose un menu ! Ce sont les vacances, le temps des repas dehors, entre potes, l'époque également  où j'ai envie de choses simples comme des tomates anciennes, bien mûres, saupoudrées de fleur de sel, arrosées d'un filet de vinaigre de cidre et accompagnées de tartine de pain noir avec du beurre et de rondelles d'oignons de Roscoff, ensuite des filets de sardines marinés et grillés au barbecue... et puis des verrines avec des myrtilles et des Traou Mad

Belle fin d'été à tous...

La rencontre vous a plu ? Ne partez pas trop loin ! En septembre, vous découvrirez la recette créée par Chris avec nos Traou Mad...

Portrait d’une amatrice de Traou Mad : Djeffa Tisserand

Aujourd'hui nous accueillons sur le blog une amatrice de Traou Mad vivant à Toulouse et originaire de Martinique ! Djeffa Tisserand est entrepreneure, créatrice de Saâkti, où elle propose ses talents de coach et juriste au service des femmes en difficulté. Elle nous explique pourquoi elle aime tant nos biscuits bretons.

Traou Mad… qu’est-ce que cela évoque pour vous ?
Un voyage gourmand ! Entendre le ressac, sentir le goût salé. Voir la lumière de la Bretagne. C’est la marque régionale la plus nationale que je connaisse. Parler de Traou Mad réveille la gourmandise, évoque les vacances, le repos. J’ai beau être du Sud, pour moi le bien-être est breton !

Parmi la gamme des biscuits Traou Mad, quels sont vos préférés et pourquoi ?

Je suis une inconditionnelle des galettes de Pont Aven. Je les trempouille dans le café du matin. Bon dans celui après le repas du midi aussi. Et dans le thé du goûter. Et je les grignote dès que je passe à côté. De toute façon, il n’y en a jamais assez. Je me demandais s’il était possible de camper quelques jours dans la fabrique ?

Selon vous, qu’est-ce qui fait la différence entre les biscuits de Traou Mad et ceux d’une autre marque ?
Les biscuits de Traou Mad sont directement associés à la Bretagne. Ils portent en eux une histoire, une tradition. On a envie de partager des histoires de marin autour de ces biscuits. C’est une humeur que l’on partage. Quand on les offre en fin d’année scolaire, comme je l’ai encore fait cette fois-ci, c’est pour dire "enfin les vacances" ! Et pour moi, les vraies vacances sont en Bretagne.

Vous, vous l'aimez la Bretagne !! Auriez-vous quelque origine bretonne ?
Mais quelle est cette question ?! On est tous originaires de Bretagne, non mais quand même ! Certes, je suis née à la Martinique et j’y ai vécu. Mais même les côtes antillaises ont des ressemblances avec les bretonnes, des falaises escarpées battues par les vagues… Le soleil en plus... Je rigole ... Et puis nous avons en commun des histoires de mer, de rhum et de conquêtes. J’ai toujours grand plaisir à passer par la Bretagne car les Bretons ont un accueil chaleureux, celui qui vient du cœur et un vrai sens du partage. Il y a un peu de Bretagne partout où il y a un breton. Et partout où il y a des Traou Mad. (je suis sérieuse pour le camping dans la fabrique, Monsieur Traou Mad !).

Portrait d’une amatrice de Traou Mad : Cendrine Heinrich

Elle en a passé des étés et des étés en Bretagne, depuis sa tendre enfance ! Ses souvenirs de vacances sont étroitement mêlés à la saveur et à l'odeur de nos Galettes de Pont-Aven... Voici le portrait gourmand de Cendrine Heinrich, écrivain public et secrétaire indépendante créatrice de Néo Scribe, installée en Lorraine, bien loin des côtes bretonnes si chères à son coeur....


Traou Mad… qu’est-ce que cela évoque pour vous ?

Les vacances en Bretagne depuis l'âge de 3 ans, et jusqu'à encore cette année. Les parties de belote de mes parents, durant lesquelles j'attendais avec impatience le moment où le paquet de galettes sortirait du placard. Comme je n'avais le droit d'en prendre qu'une ou deux, je les dégustais, petit bout par petit bout, histoire de faire durer le plaisir. Je laissais fondre tout doucement chaque petit morceau pour en avoir le goût le plus longtemps possible en bouche. C'est encore de cette façon que je les mange aujourd’hui…

Parmi la gamme des biscuits Traou Mad, quels sont vos préférés ?
Je reste fidèle aux Galettes de Pont Aven
. Ce sont elles qui me ramènent à ces souvenirs gustatifs et olfactifs. Je prends plaisir à chacun de mes retours en Bretagne à les déguster et à les faire découvrir à mes enfants et à mon entourage. C'est une façon pour moi de partager un petit bout de mon enfance.

Selon vous, qu’est-ce qui fait la différence entre les biscuits de Traou Mad et ceux d’une autre marque ?
L’authenticité ! Des galettes fabriquées dans la pure tradition bretonne avec les bons produits du terroir. Un goût et une qualité inégalés à mes yeux.

Vous et la Bretagne...

Aaaaah… La Bretagne…. Vous l'aurez compris, pour moi cela évoque les vacances. 45 ans de pans de vie, des merveilleux souvenirs accumulés au cours des années, l'enfance, l'adolescence, puis la région que j'ai à mon tour fait découvrir à mes enfants… L'océan que j’aime, la plage, les marées, la pêche qu'adorait mon père, les jeux dans les rochers durant des heures et des vacances ensoleillées malgré une mauvaise réputation qui vient d'on ne sait où… Les crêpes, les galettes de sarrasin, le cidre et bien sûr les fameuses galettes de Pont Aven. Une région magnifique et chère à mon cœur.

- page 1 de 6