Une journée à Pont-Aven

Les beaux jours et les ponts de mai approchent : en 2015, le 1er et le 8 mai tombent un vendredi, ce qui réjouit nombre d’entre vous. Vous hésitez sur le programme ? Ces week-ends de trois jours sont une occasion parfaite de découvrir le Finistère et la région de Pont-Aven. Que vous viviez en Bretagne ou que vous nous rendiez visite juste pour l’occasion !

 

Romantique, culturelle ou familiale, une journée à Pont-Aven se décline pour toutes les envies. Accompagné d’enfant ou en couple pour une parenthèse détente, la ville offre de quoi mitonner une journée sur mesure à tous ses visiteurs. Suivez le guide !

 

À la découverte des peintres d’aujourd’hui et d’hier

 

Incontournable, la découverte des peintres peut se faire de différentes manières mais toujours à votre rythme… Parce qu’il est le plus célèbre d’entre eux, c’est généralement Gauguin qui suscite la curiosité des visiteurs. La ville propose trois circuits différents pour découvrir à pied les paysages des peintures de Gauguin. Pour les amateurs, c’est le plaisir de faire le pont entre les lieux physiques et les lieux peints mais le public non averti peut également faire ses premières découvertes grâce aux commentaires et reproductions qui jalonnent les circuits.

 

Pour ceux qui en doutaient, les artistes n’ont pas déserté Pont-Aven depuis l’époque de Gauguin, bien au contraire ! Les galeries et ateliers accueillent toujours avec plaisir les passionnés d’art. En tout, ce sont plus d’une centaine de lieux d’expositions qui vous ouvrent leur porte toute l’année. Pour en savoir plus, votre interlocuteur est tout trouvé : l’office du tourisme vous renseigne sur tous les détails pratiques de votre journée.

 

En juillet et en août, la fabrique de biscuits locale Traou Mad vous attend également pour vous dévoiler tous les secrets des Galettes de Pont-Aven. L’odeur y est irrésistible, ce sont les visiteurs qui le disent !

 

Mais Pont-Aven, c’est aussi…

 

Pont-Aven tient son nom de l’Aven, le cours d’eau qui la traverse. S’il contribue sans aucun doute au charme de la ville, il permet aussi de goûter aux joies de la croisière. Vous passerez une heure sur l’eau entre l’Aven et le Belon, en quête des plus belles rias bretonnes. Un moment de repos et une pause appréciable si les enfants vous réclament de lever le pied !

 

Côté musées, celui des Beaux-Arts se refait actuellement une beauté pour vous offrir de nouveaux espaces de découverte avec une salle pédagogique, une librairie-boutique et un jardin dès l’automne 2015. Pour vous faire patienter, des ateliers-rencontres sont animés « hors les murs » et un espace d’information et d’animation du musée vous accueille rue du Général de Gaulle.

 

Pour vous restaurer, vous avez l’embarras du choix… mais vous ne serez jamais déçu par une crêpe toute chaude pour le goûter.

 

Sur notre page Facebook, nous relayons les actualités de Traou Mad et de Pont-Aven, n’hésitez pas à nous rejoindre pour nous faire part de vos impressions !

Traou Mad au quotidien : nos astuces sucrées

Nous n’avons plus besoin de vous convaincre du plaisir de prendre le temps de grignoter une Galette de Pont-Aven® ou même, vous en avez le droit, de tremper un Traou Mad® dans un café au lait ou un thé. Et si vous vous laissiez surprendre par de nouvelles idées de dégustation ?


Professionnels et amateurs, vous êtes nombreux à créer des recettes originales ou élaborées avec nos Traou Mad. Aujourd’hui, nous avons envie de vous montrer comment utiliser nos biscuits de Pont-Aven de manière très simple mais aussi très astucieuse. De quoi vous convaincre d’avoir toujours quelques réserves dans vos placards !

 

Une verrine express

 

Les fashionistas de la cuisine se disent parfois lassées des verrines. En réalité, si la verrine semble passée de mode, c’est qu’elle est devenue un classique. En version sucrée, les Traou Mad trouvent parfaitement leur place dans une verrine improvisée : une base de biscuits écrasés en miettes plus ou moins épaisses, un peu de fromage blanc et des fruits frais… Et c’est fini !

 

D’autres combinaisons possibles : Traou Mad + fromage blanc + chocolat fondu//Traou Mad + boule de glace + chantilly//Traou Mad + mousse au chocolat + noisettes concassées…

 

Une base de tartelette

 

De la même façon, nos Traou Mad peuvent vous servir de base pour monter des tartelettes avec ce que vous avez sous la main. Disposez simplement un Traou Mad sur une petite assiette, nappez-le d’une préparation souple mais pas trop liquide et décorez de fruits frais ou de copeaux de chocolat. Le lemon curd se prête tout à fait à ce montage et surmonté de framboises fraîches, le mélange de saveurs est irrésistible…

 

D’autres suggestions de nappages : une compote gélifiée d’un soupçon d’agar-agar, un mélange chocolat noir/fromage blanc que vous laisserez prendre au frais, une chantilly au chocolat blanc un peu dense…

 

 

Un atout pour le café gourmand

 

Le café gourmand est lui aussi devenu un classique des fins de repas. Il permet de terminer sur une touche sucrée sans forcément passer par une part de gâteau parfois un peu décourageante quand l’appétit vient à manquer… Si vous n’avez pas le temps de cuisiner, ouvrez votre réfrigérateur et vos placards pour composer un « café gourmand de secours » : un Traou Mad, quelques carrés de chocolat, une boule de glace, des fruits…

 

Pour varier les plaisirs : n’hésitez pas à piocher dans la gamme Traou Mad, nos mini biscuits sont parfaitement adaptés à cet usage !

 

 

Pour le goûter des enfants

 

Les enfants ne boudent jamais un Traou Mad ou une Galette de Pont-Aven à 16 h mais si vous voulez créer un goûter de fête sans y passer la journée, pensez au mini buffet ! Disposez sur une table différents contenants que vous remplirez de bonbons, chocolats,  fruits (secs et frais) mais aussi de compote, de desserts chocolatés ou de glaces. Laissez ensuite les petits gourmands se servir sans intervenir (vous aurez pris soin de contrôler les quantités en amont) et… c’est la fête !

 

Et pourquoi pas : regardez du côté des vermicelles colorés et autres décorations de gâteaux et de cupcakes pour mettre la touche finale à ce goûter de rêve.

Vous souhaitez tester ces astuces au plus vite ? Tous nos biscuits sont disponibles sur notre boutique en ligne Traou Mad !

Marée du siècle : un show naturel exceptionnel !

On annonce une marée du siècle ce 21 mars et nous serons nombreux à nous déplacer vers les côtes pour assister à l’événement. Mais concrètement, que va-t-il se passer ?

 


De Calais à Biarritz, tout le littoral français sera concerné par la première grande marée de notre siècle. Avec ses 1100 kilomètres de côte de Cancale à Pornic, la Bretagne se trouve même en première loge pour observer ce phénomène naturel.

 

Le phénomène des marées : comment ça marche ?

 

Si les océans de la terre connaissent des marées, c’est à cause du soleil et surtout, de la lune. Newton l’a en partie expliqué, mais ce qu’il faut retenir, c’est que la lune attire la masse d’eau des océans. Comme elle attire également la terre, le niveau de la mer s’élève de chaque côté de notre planète et on obtient deux marées hautes et deux marées basses pour chaque rotation de 24 h. Ce phénomène est également amplifié ou diminué par les différentes positions du soleil.

 

Le marnage, c’est à dire la différence de hauteur mesurée entre les niveaux d’une pleine mer et de la basse mer qui suit, est évidemment très faible en Méditerranée tandis qu’il est très important entre Saint-Malo et Granville et décroit en descendant le long de la côte Atlantique. Ce marnage correspond à un coefficient de marée : plus le coefficient est fort, plus la mer montera haut et descendra bas.

 

Une marée du siècle… Vraiment ?

 

Le 21 mars, ce coefficient de marée atteindra 119 sur une échelle qui varie de 20 à 120 en France. Le dernier épisode de cette amplitude a eu lieu en 1997, car les « marées du siècle » se reproduisent en réalité tous les 18 ans. Vous ne le savez peut-être pas, mais on utilise aussi le nom de marée de vive-eau quand le coefficient est important et à l’inverse, on parle de « morte-eau » quand il est très bas. Ainsi, le 28 mars le coefficient de marée sera de… 36 !

 

Lorsque vous vous déplacerez sur la côte pour admirer ce phénomène naturel, rappelez-vous les consignes de prudence de base, notamment si vous êtes accompagné d’enfant ou si vous comptez profiter de l’occasion pour la pêche à pied. Privilégiez des endroits que vous connaissez bien et fixez-vous un planning. Si vous prenez les précautions adéquates, pas d’inquiétude, ce type de marée n’est pas dangereux avec des conditions météorologiques normales.

 

Si vous n’appréciez pas les embruns, les chaines de télévision et notamment France 3 vont relayer des images de cette journée exceptionnelle. Dans tous les cas, prévoyez de remplir vos poches de galettes de Pont-Aven pour profiter du spectacle… en évitant les petits creux !

- page 1 de 62