La Bretagne, terre de tempêtes ?

Vous n’avez pas pu manquer l’info ni les superbes photos qui accompagnaient souvent les gros titres : nos côtes bretonnes ont récemment été à nouveau balayées par le vent.

 

Nous vous avions déjà parlé des grandes marées, un phénomène extraordinaire mais… prévisible. Quand les tempêtes choisissent de caler leur emploi du temps sur celui de ces fameuses marées, mieux vaut se mettre à l’abri !

C’est quoi une tempête ?

Techniquement, c’est un phénomène météorologique et plus précisément, une dépression atmosphérique qui crée des vents supérieurs à 90 km/h. Soit un vent de force 10 sur la fameuse échelle de Beaufort.

N’en déplaise aux esprits critiques, les évolutions de la technologie et du traitement des données permettent aujourd’hui de prévoir plus finement ce type de phénomènes. Le principal intérêt ? Pouvoir diffuser les fameuses cartes de vigilance et surtout, conseiller les habitants d’une région en fonction de cette carte. Inutile d’aller braver les éléments envers et contre tout ! 

Chaque tempête, chaque grande marée provoque son lot d’incidents plus ou moins graves. Certains ne sont dus qu’à l’imprudence, et logiquement, ne devraient plus arriver aujourd’hui.

En Bretagne, la tempête de 1987 

On vous parlait de vigilance, c’était une des leçons apprises suites à la tempête de 1987, année durant laquelle la Bretagne (mais aussi le Cotentin et la Grande-Bretagne) fut touchée par une tempête exceptionnelle.

Dans cette catastrophe, la Bretagne a bénéficié de deux chances : d’abord le coefficient de marée était faible, sans quoi les dégâts auraient pu être encore plus importants. Quand on sait que les vagues ont atteint 16m à Ouessant

Ensuite la tempête s’est déroulée pendant la nuit, ce qui a sans doute évité des pertes humaines supplémentaires. Les forêts bretonnes n’ont quant à elles pas été épargnées par la nuit, la tempête en a détruit le 1/4.

Des années plus tard, cet épisode reste très présent dans la mémoire des Bretons ! 

Pont-Aven : tous au musée !

À Pont-Aven, durant le week-end de Pâques, on ne parlait pas cloches et œufs en chocolat, mais patrimoine culturel et peinture. Et pour cause, le célèbre musée de la ville ouvrait à nouveau ses portes, après de longs mois à se refaire une beauté… 3 ans exactement !

 

Comme la culture et la gourmandise font plutôt bon ménage, la Biscuiterie Traou Mad® est officiellement associée au musée de Pont-Aven depuis 2007. Nous comptons bien poursuivre cette belle aventure !

Le musée de Pont-Aven en 3 dates 

En 1953, sont fêtés les 50 ans de la mort de Gauguin avec une rétrospective, marquée par le prêt de La belle Angèle par le Musée du Louvre. 

En 1985,le premier Musée de Pont-Aven est offiiellement inauguré.

En 2013, le Musée ferme ses portes, les travaux commencent.

Un Musée plus grand, plus ouvert

Son objectif est de faire connaître la vie artistique de Pont-Aven depuis les années 1860 et l’établissement d’une première colonie d’artistes américains, jusqu’à la peinture bretonne du milieu du XXe siècle. 

Les motivations des peintres à venir travailler à Pont-Aven étaient en effet nombreuses : la lumière, les paysages, les habitants en costumes traditionnels… Pont-Aven est un atelier à ciel ouvert. Son originalité réside dans le fait qu’il y règne une liberté de penser et d’agir. Son atmosphère est unique et ses motifs pittoresques. 

Créé sans collection, le Musée rassemble aujourd’hui plus de 4 500 œuvres et documents d’archives. La collection actuelle est essentiellement consacrée aux artistes de l’école de Pont-Aven mais présente aussi des artistes héritiers du style initié par Paul Gauguin et ses amis.

Pour jeter un œil aux expositions de 2016, nous vous invitons à vous balader sur le nouveau site web du musée, vous y trouverez de quoi vous mettre en appétit ainsi que toutes les informations pratiques.

Un partenariat naturel avec Traou Mad®

Nous sommes aux côtés du musée de Pont-Aven depuis de nombreuses années. Vous le saviez peut-être puisque ce lien est plutôt évident si on regarde d’un peu plus près les boîtes de nos célèbres Galettes et Palets de Pont-Aven®. Nous partageons un attachement commun au patrimoine culturel breton et c’est tout naturellement que nous avons envie de franchir une nouvelle étape à l’occasion de cette réouverture.

Pendant toute l’année 2016, vous pourrez donc retrouver à Pont-Aven une œuvre de Paul Gauguin acquise par Traou Mad® en 2013 et prêtée au Musée à l’occasion de sa réouverture. Une étude de personnages réalisée sur ses célèbres carnets de voyage, que nous sommes très heureux de partager avec vous. 

Vous l’aurez compris, vous devez absolument ajouter Pont-Aven à votre liste de destinations 2016 ! Vous en profiterez pour faire vos réserves de Palets et de Galettes de Pont-Aven® dans notre boutique Traou Mad®?

Mini-tarte de Traou Mad au chocolat

En février, on trépigne parfois d’impatience en attendant les beaux jours. Pour patienter avant le printemps et les premiers fruits de saison, voilà une gourmandise aux Traou Mad qui ne devrait pas vous décevoir.

 

Cette recette a besoin d’un temps de repos. Voyez-le comme un avantage, cela signifie que vous pourrez préparer nos mini-tartes à l’avance pour un futur déjeuner ou dîner ! 

La recette des mini-tartes de Traou Mad au chocolat

Nombre de personnes : 4 

Préparation : 20 min

Cuisson : 30 min

Repos : 2 h 

Les ingrédients

  • 80 g de Traou-Mad®
  • 70 g de sucre roux
  • 60 g de beurre ½ sel fondu
  • 80 g de farine de blé
  • 1 jaune d’œuf
  • 200 g de chocolat noir
  • 20 cl de crème liquide entière
  •  

Préchauffez le four à 180°C.

Dans un saladier, mélangez la levure, la farine et les Traou-Mad émiettés. 

Dans un second saladier, versez le jaune d’œuf et ajoutez le sucre tout en mélangeant. Le mélange doit blanchir. Ajoutez le beurre fondu puis la farine avec les Traou-Mad et mélangez.

Divisez la pâte en quatre et formez chaque tartelette. Piquez le fond et les bords à l'aide d'une fourchette.

Disposez dans chaque tartelette, un morceau de papier de cuisson et des billes d’argile (si vous en avez, sinon vous pouvez utiliser des haricots secs par exemple).

Enfournez 15 min. Retirez le papier de cuisson et les billes d’argile et poursuivez la cuisson 10 min.

Retirez du four et laissez refroidir 30 min.

Faites fondre le chocolat au bain marie.

Dans une casserole, faites chauffer la crème liquide.

Versez la crème chaude sur le chocolat fondu.

Mélangez bien et versez la préparation sur les tartelettes. Lissez et laissez reposer au moins 1 heure.

Régalez-vous ! 

Les astuces Traou Mad

Pour apporter une touche supplémentaire de gastronomie bretonne à vos tartes, essayez notre recette avec de la farine de blé noir : elle se marie parfaitement avec le chocolat. Si vous craignez que son goût ne soit trop fort, commencez par mélanger le blé noir à votre farine habituelle dans une proportion 50/50.

Vous pouvez réaliser ces tartelettes avec ou sans moule. Si vous décidez de vous en passez, faites bien en sorte que les bords soient suffisamment solides pour retenir la préparation à la crême. Et pour les inconditionnels du chocolat, pourquoi ne pas tenter une version « tout choc » avec les Traou Mad aux pépites ?

Si vous essayez, n’hésitez pas à partager vos créations sur notre page Facebook !

- page 1 de 70